31/05/2010

Superficiel et léger

Pfiou il y a du vent aujourd'hui... C'est pas évident quand il y a du vent comme ça...

Rho je vous entends jusqu'ici "Ouais ca y est depuis qu'elle a perdu 4 kilos elle se la pète, elle va nous faire croire qu'elle a failli s'envoler..."... Et bien pas du tout!

Mais puisque vous en parlez, c'est vrai j'ai perdu 4 kilos Cool. Oui je sais c'est admirable. Mais bon, c'est au prix d'efforts et de sacrifices énormes... Et c'est en toute modestie que je peux dire que tout le mérite me revient et que j'ai énormément de volonté. C'est incroyable, je ne pensais pas qu'un être humain pourtant si faible à la base, pouvait être doté d'une force de caractère si grande, si impressionnante.

Bref, ce n'est pas de ma perte de poids (4 kilos Cool) que je voulais parler... c'est décevant de savoir que vous vous attendiez à tant de superficialité de ma part... Je pensais qu'après 4 ans vous me connaissiez assez que pour savoir que c'est pas mon genre, la superficialité... Bon... Passons... Je m'en remettrai...


En fait je disais qu'il y avait du vent aujourd'hui et que c'était embêtant avec mes cheveux... Rigolant.

Oui... Le vent ne m'a jamais paru si désagréable que depuis que je laisse pousser mes cheveux... Ils vont dans tous les sens, c'est horrible horrible horrible...

J'ai toujours eu les cheveux courts. Donc c'est plutôt le froid qui m'a toujours embêté. A moins d'investir dans un bonnet ou un cache-oreilles, on a froid aux oreilles quand on a les cheveux courts. (Faudrait que je crée un groupe sur Facebouc: "Si toi aussi tu as froid aux oreilles parce que tu as les cheveux courts").

Bon attention je les laisse pousser mais ils ne vont pas arriver jusqu'à ma taille quand-même... En fait mon rêve, mon fanstasme, mon désir le plus profond serait de pouvoir faire comme les vraies filles... les attacher avec un petit élastique... Je n'ai jamais réussi à faire ça et cela résonne en moi comme une grande frustration... Et comme je n'aime pas vivre avec des regrets...

Pour le commun des mortels mes cheveux ne seront pas longs... On dira toujours "Tu vois la fille canon avec les cheveux courts là-bas?...." .... "Celle avec le collier rouge?"..... "Non ça c'est mon chien"... (mes références cinématographiques n'ont pas changé, toujours au top!).

Non j'en rigole mais ce n'est pas facile tous les jours de se laisser pousser les cheveux.. On passe inévitablement par une phase briard du plus bel effet. On appelle ça la longueur intermédiaire... C'est pas évident à vivre mais c'est un passage obligé. Je suis en plein dedans. Du coup je passe pour une pétasse parce que je passe ma main dans mes cheveux 50 fois par jour. Les gens ne comprennent pas qu'en fait c'est juste parce que j'aime voir la personne à qui je parle. Tout simplement.

Pfff j'vais encore passer pour quelqu'un de superficiel, alors que franchement c'est pas mon style... C'est pas grave... Je m'en remettrai... Parce que je le vaux bien... Cool

 

 

13:24 Écrit par Marjo, Forever Young! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2010

faut pas déconner

René et Bernadette ont toujours habité dans mon quartier (oui c'est MON quartier). Ils y étaient avant l'invention de la Poële Tefal. J'ai toujours connu la supérette "chez René et Bernadette". Bon ok ça fait trois ans que je suis là. Juste avant l'invention de l'Iphone. Bref ne chipotons pas. Sauf que j'ai toujours connu René et Bernadette sans Bernadette. ll y a quelques années René a dit au revoir à Bernadette qui a laissé René gérer la boutique avec leur fils, Sébastien.

C'est chouette chez René. On peut toujours avoir oublié un truc en faisant les courses, c'est pas grave, René dépanne! Puis ce qui est bien aussi chez René c'est que la fréquentation de sa supérette nous dispense de lire la gazette (pouet pouet). On apprend que le fils de Josée a eu un accident en sortant beurré comme un P'tit Lu du Café des Sports (mais oui c'est le nom du café. Vous ne connaissez pas la discipline olympique: les bars parallèles?) ou que le chien de Linda, ça commence à bien faire, ça fait quatre fois qu'il engrosse Poupette.

Que du bonheur.

Sauf que j'ai appris par Radio-Potin que René allait remettre la supérette dans quelques années, deux peut-être trois. Pfff ça ne va pas du tout ça. Je ne suis pas d'accord. Il est quand-même fort égoïste sur ce coup-là René. Ok il est âgé et il est fatigué à force d'ouvrir sa boutique 6 jours sur 7 et à faire plaisir aux petits vieux en livrant leurs courses à domicile (Oui il est musclé René). (Tadadaaaa!!! roulement de tambour, applaudissement...merci merci je vous adore). Mais il fallait y penser AVANT. On ne ferme pas comme ça, au bout de 50 petites années, en prétextant un problème d'âge ou de fatigue et en laissant tout le monde en plan. Déjà que la boucherie a fermé. Enfin ça c'est pas très grave c'était pas bon.

Donc vu mon désarroi et celui de mes voisins, je fais appel à vous, chers lecteurs. Est-ce que l'un d'entre vous aurait l'extrême amabilité de reprendre la supérette d'ici deux ou trois ans? Ca va hein je ne vous prends pas de court vous avez le temps de vous organiser. En échange je vous offre un cadre de vie agréable, bien desservi par les transports en commun, des croustis-potins à volonté toute l'année, et bien d'autres choses encore que je vous laisserai découvrir...

Allez, un p"tit geste silvouplé....

13:09 Écrit par Marjo, Forever Young! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/05/2010

il s'en passe

Tous les jeudis matins ma première pensée est pour toi. Ce jour-là, le réveil sonne joyeusement, me rappelant notre rencontre à venir... Il me rappelle que ce jour sera le tien, le nôtre... Rien ne peut m'atteindre le jeudi matin. Les plaintes de mon fils, les grognements de ma fille ou la météo capricieuse ne parviennent pas à éloigner mes pensées de toi. Le jeudi matin, tu es numéro 1 au Hit Parade de mon coeur.

C'est le coeur léger et le pas sautillant (lala la schtroumpf lala) que je franchis les derniers obstacles me séparant de toi. L'ultime volée d'escaliers ne me semble jamais si longue que le jeudi matin. Tu n'es plus qu'à quelques mètres à présent.... Une fois de plus je ne suis pas seule. Elles sont encore venues. Je ne suis pas ta seule admiratrice, je le sais mais c'est si dur de devoir attendre pour te serrer, te toucher, te caresser, alors que tu es à portée de main... Je reste digne et je ne me décourage pas. Tu te laisses désirer et je joue le jeu, je serre les dents car avec les années j'ai appris qu'il fallait te mériter. L'attente est longue mais notre rencontre n'en sera que plus délicieuse. J'essaie de t'observer du coin de l'oeil et mon imagination me transporte...

C'est le moment, l'instant tant attendu... Je peux te toucher, tu te laisses faire... Je n'y tiens plus, te prends dans mes bras, te serre contre moi et donne rapidement les 1,30 EUR que je dois au libraire pour pouvoir jouir de toi plus longtemps....

Par quoi vais-je commencer? Mon horoscope, le programme télé ou le courrier des lecteurs?

13:40 Écrit par Marjo, Forever Young! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/05/2010

Are you Face de bouc?

Avant j'étais accro à Facebook. Mon employeur m'a sauvée en m'imposant une thérapie stricte mais n'ayant pas tardé à produire ses effets: l'abstinence.

Ce fut radical, brutal et violent.

Sans avertissement, l'accès au monde merveilleux de la socialisation virtuelle m'a été refusé.

J'ai d'abord pensé à démissionner, croyant que je n'arriverai plus à rien de bon si je parvenais plus à dire à mes amis que mon fils avait fait caca mou la veille.

J'y ai renoncé, réalisant que ce n'était pas raisonnable.

J'ai ensuite envisagé de porter plainte contre mon employeur castrateur.

J'y ai renoncé aussi, préférant être raisonnable. Oui je suis quelqu'un de fort raisonnable, mes amis vous le confirmeront, j'ai toujours raison.

Maintenant je vais mieux. Même si je ne connais pas le programme de week-end de la fille qui était dans ma classe d'Anglais en 3ème, Sophie, heu non Sylvie, ou le résultat du match de pelote basque du fils de la voisine de mon frère.

Malgré tout, il fallait que je trouve un autre moyen de satisfaire ma curiosité, mon état de manque étant trop grand que pour me contenter des potins de couloir du boulot.Innocent

Les transports en commun sont venus à mon secours. Je les emprunte depuis des années sans me rendre compte de l'incroyable source d'informations qu'ils constituent. En plus du programme télé, de la météo du week-end et de l'agenda culturel de ma région, je peux savoir si Lilly-Rose fait ses nuits ou si Maxime a des chances de réussir son année... Me voilà sauvée.

Bon d'accord ces informations ne concernent pas mes amis. Ce n'est pas grave, sur Facebook non plus...

 

Langue tirée


Ho quoi? vous n'allez pas me faire croire que vos 248 contacts sont vos amis?

Personnellement ce n'est pas le cas. Quelques uns le sont, beaucoup sont des copains, certains sont simplement des connaissances. Et puis il y aussi les inclassables. Parmi mes amis "Facebookiens" se trouve par exemple un guignol qui se prend pour Patrice Carmouze. Il a près de 3000 amis, une vraie star. Reste à savoir si ces 3000 personnes sont bien conscientes du fait que le seul, le vrai, l'incroyable Patrice Carmouze n'aurait jamais l'idée de les ajouter dans ses contacts. Quoi que, à lire les "J'aime beaucoup ce que vous faites cher Patrice" ou autres "Bravo jé baucou apprécier votre passage à la télé hier soire au côtés de votre amit Christophe" j'ai des doutes.

Avant, j'étais amie avec un chat, prénommé Hermès. Je dis avant car le malheureux a été victime de l'équipe modératrice de Facebook qui a supprimé son profil. Ceux-ci ont sans doute estimé qu'un chat n'avait pas le droit d'avoir lui aussi une vie sociale.

Depuis cette suppression je n'ai plus de ses nouvelles. Je ne peux même pas lui envoyer un SMS, son maître lui a confisqué son GSM quand il a appris qu'il utilisait son ordinateur sans autorisation.

C'est triste.


Facebook a quand-même un côté pratique indéniable.

La question "alors qu'est-ce que tu deviens?" ne nécessite plus de grand développement puisque cette personne que vous n'avez plus vue depuis près de 10 ans connait même la couleur du carrelage de votre salle de bain. La question "qu'est-ce que tu deviens" s'est transformée en "alors ça s'est bien passé ta soirée bowling le week-end dernier? J'ai vu les photos ça avait l'air sympa."

Et puis sur Facebook il y les groupes, qui rassemblent des milliers de personnes ayant au moins un point commun entre elles. Parmi ceux-ci, on trouve "si toi aussi quand tu te lèves le matin tu te dis ce soir je me couche tôt". Ha ouiiiiiiii moi aussi je me dis ça le matin. Hop j'adhère.

J'ai hésité longtemps à rejoindre le groupe "Je suis une princesse, quand je pète ça fait des paillettes". Puis finalement non.

C'est bien facebook quand-même. Cool

 

 

 

13:46 Écrit par Marjo, Forever Young! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/05/2010

Ho ca va hein

C'est pas de ma faute je voulais venir plus tôt mais j'ai pas pu... Si je vous raconte ce qu'il m'est arrivé vous n'allez pas me croire....

Donc je ne vous raconte pas parce que je ne supporte pas quand on ne me croit pas. Voilà, vous l'avez cherché.

Mais pfiou c'était quand-même fou ce truc, si j'avais imaginé une seule seconde que j'allais vivre un truc pareil...

Rhoooo quelle histoire...

Mais finalement on a bien ri... Arf... Haha.... Pfiou....

Allez tout ça c'est du passé n'en parlons plus.

Sinon à part ça ben ca va... Les gnomes poussent bien, les mauvaises herbes aussi. Pfff ouais faut vraiment qu'on s'occupe de ce jardin...... Notre négligence pourrait passer inaperçue si on n'avait pas deux maniaques de la tondeuse de chaque côté de notre humble demeure... Hop hop hop au moindre rayon de soleil ils dégainent leur poussette à moteur et sèment la panique à Microcosmos. Du coup on est la honte du quartier... Enfin presque. Parce que si on regarde deux maisons plus loin notre honneur est sauf... Chez ces gens-là, Monsieur, y a des poules et des canards en liberté dans le jardin... Au plus grand bonheur de Nicolas qui perfectionne son cri du coq chaque matin. Il sera tout à fait au point pour les vacances. Youpie.

A la maison en ce moment c'est un peu Koh-Lanta. Ouais on fait régime. C'est dur. Très dur. Mon pot de Nutella n'a jamais survécu aussi longtemps. Il est là, tout seul, abandonné, dans l'armoire. Je ne lui ai même pas dit au revoir. Ca a été si soudain. Une visite chez le gynéco et le verdict est tombé. Je l'entends encore... "Madame Marjo ce serait quand-même bien si vous perdiez quelques kilos...". Chiche. Bon je fais moins la maligne maintenant... Mais c'est pour la bonne cause.... Ben ouais mes compagnons de train auront plus de place sur la banquette c'est cool. Oui je sais je suis altruiste. Oui je sais ça fait beaucoup de qualités pour une seule personne.

Bon sur ce j'y vais parce qu'il y a un truc qui me chiffonne... Ca tient longtemps un pot de nutella ouvert? Non parce que je voudrais pas le jeter... Je me demande s'il est encore bon... Va falloir que je m'en assure... C'est pour la bonne cause, je voudrais pas que Nicolas soit malade... C'est ça être mère... Abnégation, sacrifice, renoncement...

 

 

21:38 Écrit par Marjo, Forever Young! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |