18/08/2010

C'est reparti

Ca y est! Je tiens le bon bout!

Une semaine et demie.

C'est le temps qu'il m'a fallu pour retrouver un semblant de motivation au boulot. Ouf. Bon ce n'est que le début. Ca n'a pas duré très longtemps. 2h11 pour être précise. De 9h08 à 11h19. Faut dire qu'en dehors de ces heures-là c'est pas évident d'être à fond.

Avant 9h00 je déjeune, j'allume mon ordi, je lis mes mails, je m'assure que tout s'est bien passé pour ma collègue depuis qu'on s'est quittées, elle en fait de même pour moi... Ca passe vite tout ça mine de rien...

Après 11h19 ça devient critique parce que j'ai faim. Et quand j'ai faim, ben j'ai faim un point c'est tout, il ne faut rien me demander (sauf ce que je veux à manger bien-sûr)... Alors bon je lutte un petit peu, histoire d'être raisonnable, ce qui ne me permet pas de déployer toutes mes capacités professionnelles de manière optimale...

A 11h47 en général je craque. Je mange.

Ensuite à 12h30 c'est pas tout ça mais c'est la pause de midi. Quoi? Oui j'ai déjà mangé. Mais faut bien que je digère. Et mon café il ne va pas se boire tout seul hein...

Puis bon l'après-midi c'est bien connu on est moins productif. C'est prouvé scientifiquement donc je n'ai pas à me justifier. En plus faut que je garde un peu d'énergie pour courir après le train.

C'est pas facile tout ça.

Enfin donc je tiens à rassurer le monde du travail, je suis de retour, tout va bien se passer maintenant.

12:30 Écrit par Marjo, Forever Young! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2010

Hip hip hip

Ca y est me voilà rentrée de vacances... Pfiou... Ils ont quand-même de la chance ceux qui ne partent pas... (Marjo ou l'art de s'attirer les foudres de 50 lecteurs en une phrase...)... Le retour au boulot est moins brutal... Parce que là c'est quand-même fort difficile... Je pense que je vais avoir besoin d'une semaine de congé pour me remettre de mes quatre premiers jours de travail. (Oui quatre parce que vendredi j'ai congé...).

Quand le réveil a sonné lundi je savais que j'entrais dans une période sombre, très sombre. Seulement, à ce moment-là je pensais que ça allait durer quelques heures, une journée tout au plus. Que nenni. On est mercredi et mes yeux sont toujours collés quand j'arrive au boulot.

J'ai eu la confirmation que ça allait être difficile quand, malgré mon insistance, la porte de mon bâtiment n'a pas voulu s'ouvrir alors que je mettais mon abonnement de train bien en face du lecteur optique...

Heureusement que ma rentrée s'effectue au mois d'août et pas en septembre... Tout fonctionne au ralenti au boulot durant les grandes vacances (y compris les employés). Ouf, finalement dans mon grand malheur j'ai un peu de chance...

Allez lundi ça ira mieux. Quoi que, j'en doute quand je vois l'entrain de mes collègues rentrés une semaine avant moi.

Ou alors c'est la faute du temps. C'est vrai qu'avec un temps pareil l'envie d'hiberner est fort présente.

Tiens, à ce propos, les marmottes, (vous la voyez venir la question existentielle?), comment elles savent que le moment est venu d'entrer en hibernation? Elles se basent sur quoi? Sur la météo? ( je veux dire le temps qu'il fait, pas la météo après le JT hein...) Ou alors elles ont calendrier sur lequel elles barrent les jours jusqu'au moment H? Parce que si c'est en fonction du temps elles vont pas tarder à y aller là...

Allez promis, pour mon prochain billet, je vous donne une réponse... Mais si vous êtes trop impatients n'hésitez pas à prendre les devants en lisant le Wapiti n°225 de décembre 2005...

 

13:18 Écrit par Marjo, Forever Young! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/08/2010

proposition indécente

"Chère Marjo,
Je n'ai jamais été curieux... et n' "investiguerai" donc pas: il faut préserver l'anonymat de ceux qui veulent vivre dans la discrétion. Si tu as de l'humour et écris correctement, tu me trouveras encore sur ta route (si tu le veux, ce qui est une condition supplémentaire).
Amitiés

Armand"


 


Cher Armand,


J'ai bien réfléchi à votre message posté dernièrement en guise de commentaire. Autant vous dire que cela m'a pris pas mal de temps... Parce que bon, celui-ci était un peu flou et a semé le doute dans mon esprit pourtant si vif d'habitude.

J'ai donc du prendre une à une les explications parmi les plus probables et ensuite y répondre. Tout ça en vacances... A votre place je serais quand-même un petit peu honteux... Bref, c'est du passé n'en parlons plus. Mais à l'avenir tâchez d'être un peu plus précis... Soit...

Mon cerveau un peu embué par les vapeurs de chlore émanant de la piscine (non la sangria n'y est pour rien. Et puis de toute façon il n'y a pas de chlore dans la sangria... ) a d'abord fait appel aux neurones masculins, et tous ensemble ils sont parvenus à la conclusion que votre message était une simple technique de drague... Bien que peu convaincue par cette proposition je l'ai examinée...

Désolée Armand, ça ne va pas être possible. Poussin partage déjà ma vie et j'en suis parfaitement satisfaite (sinon vous pensez bien je l'aurais échangé depuis belle lurette). Ceci n'est pas discutable.

Mais si vous insistez et que vous tenez absolument à me prouver votre amour, je peux organiser une "battle", une espèce de combat de coqs ( en l'occurrence, de poussins). Vous pourrez disposer à votre guise de différentes armes, à savoir: une cuillère en bois, une casserole, un taille-haie, une ponceuse et une éponge.

Et quand vous aurez terminé, le gagnant pourra nettoyer mes carreaux et faire les poussières.

J'imagine que maintenant vous n'êtes plus intéressé.

Bon ben voilà au moins c'est réglé.


Le chef du clan des neurones mâles a ensuite suggéré que votre message était uniquement destiné à coucher avec moi. Ce qui rejoint la proposition précédente mais dans ce cas-ci on ne s'encombrerait pas de préludes verbaux.

J'ai de suite écarté cette suggestion car je ne vois pas bien en quoi mon écriture correcte et mon humour pourraient intervenir d'une manière ou d'une autre dans une partie de jambes en l'air.


Les neurones masculins, après avoir épuisé toutes leurs brillantes idées, ont ensuite passé le relais à leurs collègues féminines.

J'ai eu plusieurs suggestions suite à l'organisation d'un brainstorming très constructif:

1: vous souhaitez me proposer une carrière d'humoriste à l'envergure similaire à celle de Chantal Ladesou. C'est gentil mais en faisant un petit effort je pense que je pourrai faire salle comble dans le local de réunion de mon boulot, l'illusion sera parfaite.

2: vous souhaitez me proposer un duo du type "Shirley et Dino", "Kad et Olivier", "Laurel et Hardy", "Rox et Rouky"... Mouais.. mais "Armand et Marjo" ce n'est pas très accrocheur... Je vous laisse réfléchir à notre nom de scène et on verra....

3: vous souhaitez me proposer de reprendre l'écriture des scénarios de "Benny Hill"... Désolée je planche déjà sur ceux de Mr Bean...

4: vous souhaitez me proposer la rédaction de la préface du prochain livre de Nicole de Buron. Ok je signe où?


Bon, mon très cher Armand, tout ça pour vous dire que si vous, vous n'avez jamais été curieux, moi, par contre, je l'ai toujours été... Alors si vous pouviez m'en dire plus ce serait bien urbain... Parce que 21 jours sans dormir ça commence à faire long...

13:49 Écrit par Marjo, Forever Young! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/08/2010

vacances j'oublie tout

Hola! Cool

Mais non je n'ai pas de nouveau déserté. C'est juste que je suis en vacances et que du coup je n'ai plus le temps de venir traîner mes guêtres par ici... Oui je sais c'est un peu paradoxal. Mais c'est comme ça, en vacances j'suis overboukèd, foul de chez foul.

Je me souviens, il y a fort longtemps, et là je vous parle d'un temps que les moins de 3 ans ne peuvent pas connaître, les vacances étaient synonymes de grasses matinées et de farniente. Ce temps-là est révolu. Fini. Terminé.

Attention je ne me plains pas hein. Je constate, c'est tout. C'est juste un autre rythme.

En vacances la journée commence dès que les monstres adorables bambins ouvrent les yeux, c'est-à-dire aux environs de 7h18. A priori pas de souci, c'est vrai. Sauf que notre journée à nous, les adultes responsables, se termine après la belote et le cubi de rouge, vers 2h13 du matin. Faites le compte... Oui. Voilà. Vous compatissez maintenant? ... Non? Pfffff...

Parce que bon c'est même pas qu'on peut se reposer dans la piscine à 29° en se laissant échouer sur les matelas pneumatiques. Non. Il faut jouer à tirer le bateau, voler comme les oiseaux, faire de la mousse avec les jambes, éclabousser parrain, aller chercher le ballon, puis finalement non, faire de la mousse avec les bras... Puis hop allez on sort maintenant sinon on va avoir froid... Allleeeeez il faut pas pleurer on y retournera, d'ailleurs on est obligé de sortir, la piscine ferme, tout le monde sort, même les grands.... Rhooooooooo.... Trop dur.

Ca y est vous compatissez là?

Non?

Bon.

Enfin voilà, tout ça pour vous dire  que je ne vous oublie pas. C'est juste que je reviendrais plus régulièrement quand j'aurais plus de temps, au boulot...

(si des collègues me lisent, je plaisante bien sûr, j'ai bien trop de respect pour mon employeur, jamais je ne m'autoriserais une telle incartade) Innocent.

 

15:01 Écrit par Marjo, Forever Young! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |